Comment fonctionne l’indexation sur un moteur de recherche ?

par Didier

Avez-vous entendu parler de l’indexation des moteurs de recherche ? Savez-vous pourquoi il est essentiel d’en tenir compte si vous avez un site internet ou un blog ? Si le mot vous semble rébarbatif, il a pourtant toute son importance. L’optimisation de la présence de votre site dans les pages de résultats de moteurs de recherche débute par l’indexation. Lorsque les internautes tapent une question sur Google ou sur Bing, ils peuvent alors trouver vos pages internet.

Définition et fonctionnement de l’indexation sur un moteur de recherche

Pour bien comprendre le processus de classification par Google et ses concurrents, vous pouvez le comparer avec le travail d’un bibliothécaire. Les livres présents dans sa bibliothèque correspondent aux sites internet. Le nombre de livres y est conséquent et de nature très variée. Le travail du bibliothécaire consiste à classer, catégoriser les livres pour que le lecteur puisse les trouver plus facilement. Ce processus se nomme indexation. Les moteurs de recherche fonctionnent de façon similaire. Le robot remplace le bibliothécaire et fait un travail d’exploration des sites. Toutes les données qu’il recueille s’accumulent et se rangent dans une base de données.

Sans indexage dans un centre de documentation, le lecteur trouvera difficilement l’ouvrage qu’il recherche. Idem, sur Internet : l’indexation permet à Google de retrouver une information plus aisément pour la livrer à l’internaute. Vous avez passé du temps sur votre site pour livrer des informations à vos clients, vos lecteurs. L’indexation de votre site est nécessaire pour que votre clientèle puisse vous trouver. La première étape pour que votre site soit bien référencé passe donc par la classification de votre site.

À l’heure actuelle, des milliards de sites web existent sur la toile. De ce fait, le travail des moteurs de recherche se complique. Il vous appartient de faciliter la tâche des robots. Également nommés crawlers ou spider ou encore araignées, ils parcourent les sites de liens en liens. Googlebot, le robot de Google, examine ainsi :

  • le code HTML de la page : ce langage informatique permet de faire le lien entre le spider qui peut ainsi repérer les informations importantes à retenir et l’internaute qui consulte votre site.
  • L’existence de votre page dans l’index de Google.

Google utilise deux index pour classer les sites :

  • l’index principal recense et classe les sites proposant les informations susceptibles d’apporter les meilleures informations aux internautes.
  • L’index secondaire répertorie les sites de qualité moindre. Il regroupe en effet des pages au contenu dupliqué. Il recense aussi des contenus mal écrits, rendant la lecture malaisée. La présence dans cet index s’identifie dans les pages de résultats de recherche grâce à la mention “résultat complémentaire” de couleurs verte. Elle se situe après le résumé sous le lien en bleu, encore appelé métadescription.

Tous les moteurs de recherche fonctionnent sensiblement de la même façon. Chacun dispose de son propre robot. Ainsi, Bing utilise Bingbot pour scanner les sites web. De son côté, DuckDuckGo explore les sites internet grâce à Duckduck Bot et met en avant sa volonté de préserver la vie privée de l’internaute.

Vous le constatez : l’indexation représente le début du processus pour obtenir de la visibilité. L’objectif principal de tout propriétaire de site internet consiste à figurer dans la première page de résultat lorsque l’internaute tape une question ou requête. Il s’agit de la SERP (Search Engine Result Page). Ainsi, pour que les internautes visitent votre page, vous devez réunir tous les critères pour qu’elle figure en haut de la page. Commencez ainsi par indexer les pages et les articles. Il convient de préciser qu’il s’agit de résultats organiques. Les résultats portant la mention “annonces” sont exclus, car ce sont des publicités payées par les sites pour figurer temporairement dans la page de résultat.

Les raisons de l’absence d’indexation

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’absence d’indexation par les spiders des moteurs de recherche.

  • Votre contenu est récent, et le robot n’a pas encore eu le temps d’explorer votre page. Le robot met actuellement de plus en plus de temps avant d’aller explorer votre nouveau contenu.
  • Votre page est accessible seulement après un parcours enchevêtré : de nombreux clics sont nécessaires pour accéder à l’information recherchée. Vous devez veiller à faciliter le parcours du robot comme vous devez aussi faciliter la navigation de vos visiteurs.
  • Gardez en tête que Google n’indexe pas toutes les pages web. Leur nombre ne cesse de croître et les crawlers sélectionnent les sites répondant aux bonnes pratiques du référencement.
  • Certaines pages ne doivent pas être indexées. Il s’agit des pages de confidentialité, des mentions légales ou encore des conditions de ventes. Si leur présence est obligatoire, vous devez les caractériser en noindex afin qu’elles soient exclues de l’indexage.

Dans tous les cas, une absence d’indexation signifie que vos pages ne seront pas en ligne, et par conséquent vous serez invisibles sur les moteurs de recherche. N’hésitez pas à faire appel dans ce cas à une agence experte dans le référencement naturel ou à un consultant spécialisé comme Hugo Domeur, freelance SEO Lyon.

Comment vérifier que votre page web est indexée ?

Il suffit de taper dans le moteur de recherche l’opérateur booléen “site :” suivi de l’URL de votre site. Vous verrez apparaître ainsi tous les contenus indexés.

Vous pouvez aussi utiliser la Google Search Console. Elle est gratuite. Sur Wix, après avoir relié votre site avec la Google Search Console, vous pouvez recueillir des informations précieuses pour améliorer la visibilité de votre site. Plus particulièrement, l’outil d’inspection d’URL vous livre des précisions sur le crawl, et vous guide même en vous apportant des pistes pour améliorer l’indexation de votre site. Vous pouvez également demander à Google d’indexer une page de votre site.

Des méthodes pour améliorer l’indexation de votre site

Vous l’aurez compris, vous devez faciliter le parcours des robots des moteurs de recherche, autant que rendre la lecture agréable à l’internaute. Voici quelques pistes pour améliorer l’indexation de votre site.

  • Réfléchissez et améliorer la structure de votre site. Mettez en place un fichier sitemap sous format XML. Dans ce dernier, vous apportez des informations sur le contenu de vos pages. Vous indiquez aussi au spider comment sont reliés les pages et les contenus ensemble. Cet outil indispensable pour l’indexage guide le Googlebot à travers votre site. Sachez que vous avez la possibilité de demander son indexation sur la Google Search Console.
  • Restez vigilants lors du passage de votre site du http au https. En effet, certaines pages peuvent alors disparaître du catalogue de Google. Autre effet indésirable : votre CMS (par exemple Wix) peut conserver les deux pages http et https et générer ainsi du contenu dupliqué. N’oubliez donc pas de pratiquer un examen consciencieux de la classification de vos pages à ce moment-là.
  • Créez un plan de votre site regroupant toutes les parties qui le composent.
  • Soignez votre contenu : utilisez les règles de la rédaction Web. Établissez un maillage interne cohérent. Ce sont les liens entre les différentes pages et articles de votre site.
  • Partez à la recherche de backlinks de qualité.
  • Insérez dans vos articles des liens externes vers des sites de qualité en rapport avec votre thème.

Avant de chercher à optimiser le référencement de votre site, vous prenez ainsi soin de favoriser l’indexation de votre site par les robots des moteurs de recherche. Des outils gratuits vous guident dans ce processus.

Dernièrement, Bing et Yandex ont donné la possibilité aux propriétaires de sites d’informer leurs robots respectifs des changements intervenus sur leurs sites grâce à IndexNow. Cela facilite le travail des crawlers et accélère l’indexage des sites. Wix et WordPress ont repris cette possibilité pour leurs utilisateurs. Pour le moment, Google examine les avantages à utiliser ce protocole.

Related Posts