Comment bien localiser son site web en 6 étapes ?

par Didier

La localisation d’un site internet est très important afin de plaire à votre public cible. Cette stratégie doit être correctement menée afin de connaître le succès dans un autre pays. Pour réussir la localisation d’un site web, il faut s’assurer que chaque page a un sens dans le contexte linguistique et culturel de chaque pays. Pour y parvenir, vous devez passer par 3 étapes de localisation de sites internet :

  • l’internationalisation
  • la traduction
  • la localisation

Puis également par 3 étapes supplémentaires pour vous assurer de la qualité d’une localisation.

1. L’internationalisation d’un site web

L’internationalisation d’un site internet intervient au stade du développement de votre site web et jette les bases de sa localisation en garantissant l’adaptabilité de l’infrastructure.

Par exemple, les programmeurs peuvent utiliser des normes d’encodage spécifiques comme Unicode, qui prend en charge toutes les langues. Cela permet de résoudre les problèmes courants de localisation linguistique de sites web, tels que les formats de date, les décimales, les devises et les limites de caractères des chaînes de caractères.

2. La traduction du site

La traduction de sites web est le processus de traduction de l’ensemble du texte source dans la langue cible.

Toutes les entreprises de traduction utilisent aujourd’hui des logiciels de traduction professionnels pour la première étape de ce processus. Cependant, il est absolument essentiel que le texte traduit soit ensuite soigneusement révisé et adapté par un traducteur professionnel connaissant à la fois votre marque et la région que vous essayez de cibler. Si vous pouvez obtenir une deuxième révision, c’est encore mieux.

Pour fournir une excellente adaptation, vous devez également engager un rédacteur professionnel – de préférence un rédacteur qui vit dans la région que vous essayez de cibler – pour réviser en profondeur le texte avant de le publier. Il sera beaucoup plus simple de traduire un site internet en suivant ce procédé.

L’étape suivante consistera à localiser le contenu de votre site internet. La localisation ne convertit pas seulement les mots mais aussi le sens, l’émotion, la culture, les éléments visuels et le contexte.

3. Localisation du site Web

Un site internet doit être entièrement localisé pour s’adapter à chaque public. Il ne suffit pas de le rendre multilingue.

La localisation ne se limite pas à l’utilisation de la bonne terminologie ; elle inclut également des éléments visuels tels que des photos, des infographies, des icônes d’appel à l’action et des vidéos. Vous devez faire en sorte que l’expérience utilisateur soit naturelle dans toutes les langues.

Un service de localisation pertinent doit être réalisé par un traducteur qui travaille dans sa langue maternelle. Celui-ci devra également connaître par cœur la zone géographique visée afin de produire un contenu sur mesure, adapté aux uses-et-coutumes et aux références culturelles. Il s’agit d’un travail de longue haleine qui ne peut être pris à la légère.

De nombreux prestataires freelances ou sociétés de traduction proposent leurs services de localisation dans la langue de votre choix. Il faut garder à l’esprit que ce service est plus onéreux qu’un simple service de traduction. On ne traduira plus un mot dans un autre mais on l’adaptera pour rendre celui-ci compréhensible.

4. Assurez-vous que les expressions et les références culturelles ne sont pas traduites littéralement

De nombreux contenus ne peuvent pas faire l’objet d’une traduction littérale. C’est bien entendu le cas des expressions mais également de certaines terminologies qui, hors contexte, ne sont pas correctes.

Bien entendu, les références culturelles vont bien au-delà des figures de style. En général, vous devez partir du principe que les concepts culturels qui vous semblent naturels sont probablement différents pour les habitants d’autres pays, et adapter votre contenu en conséquence.

Par exemple, disons que vous voulez créer un personnage pour vous aider à vendre votre nouvelle collection de chaussettes. Il s’agit d’un homme typique de 40 ans qui adore porter vos chaussettes pour aller courir. Il s’appelle John Smith : un nom anglais typique et indéfinissable.

Si vous faites de la publicité dans un pays non anglophone, vous devrez changer ce nom pour communiquer le même concept. En France, vous pourriez l’appeler Pierre Dupont : un nom français très commun qui indique essentiellement à votre public qu’il s’agit d’un homme moyen.

Cette stratégie doit également être appliquée à la culture pop ; si votre campagne fait référence à un film ou à une série télévisée acclamés par la critique l’année dernière, assurez-vous qu’ils étaient également populaires dans le pays cible. Pour se lancer sur la scène internationale, est vivement conseillé d’être accompagné par une entreprise de traduction professionnelle.

5. Confirmez que vos visuels et vos schémas de couleurs correspondent aux sensibilités locales

La communication ne se résume pas à des mots. Elle peut impliquer des gestes, des signes, des expressions et même des couleurs.

Par exemple, en Europe, en Amérique latine et en Amérique du Nord, le deuil est symbolisé par le noir, alors qu’en Inde, il est représenté par le blanc, une couleur associée à la mort. Par conséquent, si vous envisagez de vendre ces chaussettes à Mumbai ou à New Delhi, vous devriez peut-être reconsidérer votre campagne avant de l’articuler autour de la couleur blanche de ces chaussettes.

L’une des plus grandes chaînes de restauration rapide du monde est un exemple concret de localisation des schémas de couleurs. McDonald’s a une image distinctive rouge et jaune dans la plupart des régions, mais en Europe, elle est passée au jaune et au vert pour promouvoir une image plus écologique.

6. Assurez-vous que le ton soit adapté à votre public

Lorsque les gens interagissent, ils adaptent leur langage en fonction de la personne en face d’eux. Une localisation culturelle de qualité doit faire de même.

Personne ne parle de la même façon à ses parents qu’à ses frères et sœurs, ses collègues ou son chat. Par exemple, en français on distingue le « tu » du « vous », ce qui n’est pas le cas en anglais.

Si vous souhaitez créer une campagne de contenu percutante, vous devrez prendre en compte non seulement la langue, mais aussi le dialecte régional et le public cible dans chaque pays. C’est là que les traducteurs marketing professionnels et les agences de transcréation se révèlent utiles ; en tant que locuteurs natifs et experts, ils connaissent le ton le plus approprié et les choix de localisation linguistique pour leurs propres pays et cultures.

Ne pas réaliser cette transposition terminologique et culturelle est dangereuse. Votre campagne risquerait alors d’échouer. Vous pouvez essayer de vendre vos chaussettes au Japon sans consulter un locuteur natif, mais serez-vous capable de choisir le degré approprié de formalité grammaticale parmi les nombreux niveaux qui existent en japonais ?

Pour conclure

La traduction d’un site web est un long processus. Cependant, lorsque celle-ci est correctement mis en place, vous obtiendrez un site internet professionnel conçu pour une audience multilingue. Avec un contenu localisé, vous plairez à d’avantage d’utilisateurs et vous pourrez facilement développer votre activité à l’international. Vous pourrez alors développer votre chiffre d’affaires et correctement vous positionner sur les moteurs de recherche.

La localisation est bien plus qu’une simple traduction. Elle tient également compte de nombreux aspects culturels et géographiques afin de faire de votre site web un site sur-mesure pour votre audience locale. Celle-ci aura alors l’impression de lire un contenu natif, spécialement rédigé pour elle.

Related Posts