Améliorer son site grâce à l’UI / UX design

par Didier

Pour être réellement efficace et attirer des visiteurs, un site web doit aujourd’hui être irréprochable aux yeux des internautes. Quelles sont les règles de conception essentielles et comment les appliquer ? Faisons le point dans cet article.

Définitions et enjeux

Qu’est-ce que l’UI design ?

Aussi appelé User Interface (Interface Utilisateur en français), l’UI design consiste à améliorer l’interaction d’un utilisateur avec un produit. Dit plus simplement, dans le cas d’un site web, l’UI designer a pour rôle de créer l’interface de navigation de l’utilisateur. Cette interface doit être la plus intuitive et facile à comprendre afin de simplifier la vie de l’utilisateur.

Cette définition est capitale car beaucoup de personnes pensent que le rôle de l’UI est simplement de « rendre un site web beau et attractif ». Hors, il est important de comprendre qu’une interface agréable à l’oeil n’est pas forcément une bonne UI. L’essentiel est avant de concevoir un design de manière cohérente par rapport à l‘image et les valeurs de l’entreprise ou de la marque. Dit autrement, il ne sert à rien d’avoir un joli site s’il n’est pas utilisable convenablement par vos internautes.

Le designer UI se concentre principalement sur les éléments visuels d’un site web ou directement visible par l’utilisateur, ce qui peut comprendre :

La hiérarchie visuelle : en d’autres termes, l’organisation de la structure de la page afin de trouver le meilleur équilibre entre les différents éléments.

La typographie : Les différentes polices utilisées, leur taille, leur épaisseur … En fonction des différents titres du site.

Les couleurs :les couleurs primaires et secondaires sont généralement choisie en s’aidant d’un Cercle chromatique.

Les menus et sous-menus …

Qu’est-ce que l’UX design ?

Aussi appelé User eXperience (Expérience utilisateur en français), l’UX désigne regroupe l’ensemble des techniques visant à créer une expérience de navigation intéressante et agréable pour l’internaute. Cette fois-ci, on va s’intéresser à l’utilisation qui sera faite par l’internaute, son parcours type, et les actions attendues de sa part. L’expérience utilisateur englobe toute les étapes du parcours de l’internaute au sein du site, depuis son premier contact jusqu’à la validation de son panier.

Tout comme pour l’UI design, une bonne expérience utilisateur ne consiste pas simplement à rendre vos pages visuellement attrayantes. L’objectif est ici de fournir à l’utilisateur l’expérience de navigation le plus agréable possible. Pour cela, on va chercher à influer sur des éléments comme :

Le temps de chargement des pages : plus les pages de votre site chargent rapidement, moins elles sont susceptible de frustrer l’utilisateur.

le comportement des boutons : lorsqu’un internaute clique sur un bouton, il est important qu’il puisse comprendre que son action a eu un impact. Cela peut se faire par exemple via un changement d’aspect au clic, ou l’apparition d’une icône de chargement animée.

l’affichage des différents éléments : Par exemple en fluidifiant leur apparition lors du chargement d’une page

L’affichage d’un menu déroulant: Cela peut se faire en ajoutant une animation à l’activation plutôt que de la faire apparaître subitement.

le changement de page: lorsque l’internaute accède à une autre, il est possible de mettre en place des transitions de page …

Mais alors, quelle différence entre l’UI et l’UX design ?

Plutôt que d’affirmer que l’UI et l’UX sont différents, il serait plus juste de dire qu’ils se complètent. Il faut voir la situation comme un iceberg.

L’UI représente la partie émergée de l’iceberg. Il est à considérer comme la partie visible de l’UX. C’est ce que l’utilisateur voit, entend, touche … Pour prendre un exemple, imaginons que vous achetiez un livre. L’UI concernera uniquement les fonctionnalités visible est effectives du produit, à savoir ici la couverture, le nombre de pages, ou encore le contenu.

L’UX représente la partie immergée de l’iceberg. Il est à considérer comme le ressenti de l’utilisateur. Si l’on reprends l’exemple du livre, l’expérience utilisateur concernera des aspects que l’utilisateur n’a pas constaté au premier abord : le toucher de la couverture, le poids du livre, la facilité à tourner les pages …

Quel intérêt y-a t-il à optimiser l’expérience utilisateur ?

I l peut être logique de penser que chercher à améliorer l’expérience utilisateur n’est pas une fin en soi, qu’un site doit avant tout être fonctionnel, et que le confort de navigation est de facto secondaire. Ce serait cependant oublier qu’aujourd’hui, quel que soit le domaine dans lequel vous souhaitez exercer, votre site web devra faire face à une concurrence toujours plus rude. Les utilisateurs sont habitués à consulter des centaines, voire des milliers de sites internet chaque jour, si bien que ces dernières années, il devenu insuffisant de se contenter de simplement créer un site web avec une interface fonctionnelle. Pour tirer son épingle du jeu, un site se doit proposer une expérience de navigation unique pour que l’internaute se rende effectivement compte de sa qualité intrinsèque.

En outre, il est important de noter que l’optimisation de l’expérience utilisateur consiste également à améliorer la qualité fonctionnelle du site, en en permettant notamment de corriger des problèmes d’utilisation qui ne sont pas forcément facile à anticiper lors de la conception du site. Certains internautes ont par exemple tendances à prendre des chemins détournés pour accéder à certaines ressources, qui n’ont pas toujours été envisagés au préalable.

Au final, se concentrer sur l’expérience utilisateur profite énormément à l’entreprise qui s’y investit suffisamment, en permettant non seulement de diminuer de manière significative le taux de rebond (c’est-à-dire d’éviter les internautes quittant le site après seulement quelques secondes), mais également d’augmenter la fidélisation, et d’améliorer la probabilité qu’un client choisisse de commander auprès de ce site et pas d’un autre.

Peut-on prendre ces étapes en charge soi-même ?

Même sans en faire son métier, étudier l’UI et l’UX design peut permettre d’éviter beaucoup de pièges dans lesquelles tombent un grand nombre de créateurs, comme par exemple :

Les pages trop complexes : A trop vouloir intégrer de contenus, on peut finir par rendre inutilisable une page, soit parce qu’elle contient trop d’informations, soit parce qu’il y a trop d’outils à disposition.

Les images, vidéos et sons automatiques : Une image qui s’affiche en pop-up ou une vidéo qui se lance automatiquement sont des éléments à éviter dans la mesure du possible, car ils sont associés à de la publicité agressive. Le pire pour un internaute reste cependant la diffusion de son, qui a très souvent pour effet de faire immédiatement quitter le site.

Casser les conventions : Beaucoup d’éléments d’un site web respectent des conventions suivies par tous. Par exemple, un logo se place toujours en haut d’une page, et cliquer dessus ramène généralement à la page d’accueil. Dans la même logique, une icône en forme des croix sera associé à la fermeture d’un élément. Ignorer ces conventions peut perturber l’utilisateur et donc diminuer le confort de sa navigation.

Il est cependant important de noter que, même en étant motivé, vous ne pourrez probablement pas gérer vous-même tous les éléments liés à la mise en place d’une expérience utilisateur parfaite, sauf si c’est votre métier, surtout si vous souhaitez développer votre activité sur le web. Il est donc souvent conseillé de s’adresser à un professionnel ou à uneagence web, qui sauront s’adapter à vos besoins et créer une interface à la fois fonctionnelle et efficace.

Related Posts