5 exemples d’utilisation de l’Intelligence Artificielle

par Didier

Depuis l’essor de l’informatique puis d’Internet, les nouvelles technologies prennent une place croissante dans notre vie et dans notre quotidien. Parmi ces technologies, les notions d’intelligence artificielle et d’algorithmes donnent une dimension nouvelle à notre monde et à son fonctionnement. Crainte par certains, appelée de leurs vœux par d’autres, l’IA est déjà bien présente et ne cesse de trouver des applications nouvelles. Pour vous aider à comprendre un peu mieux de quoi il retourne, découvrez 5 exemples d’utilisation concrète de l’intelligence artificielle au quotidien.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

On connaît tous le terme d’ « intelligence artificielle » ou d’ « IA », sans réellement savoir de quoi il retourne, ou en se basant sur sa seule idée, souvent erronée. Pour simplifier les choses, commençons par présenter l’IA comme un ensemble de théories et de techniques qui permettent à des machines de simuler l’intelligence artificielle.
Il s’agit de créer et de développer des programmes informatiques et des algorithmes permettant aux machines d’analyser des données en masse, mais aussi de développer et d’approfondir leur apprentissage.

On distingue généralement 2 technologies majeures qui incarnent l’IA :

  • Le Machine Learning, c’est-à-dire la possibilité pour les machines d’analyser de façon autonome un grand volume de données structurées pour fournir la meilleure réponse. La machine apprend par elle-même à partir de données ;
  • Le Deep Learning, complémentaire du Machine Learning, apporte une précision supplémentaire en analysant des données plus abstraites, plus profondes. Il est souvent apparenté au fonctionnement du cerveau humain ;

La notion de « simulation » ou d’ « imitation » de l’intelligence réelle est essentielle et permet en quelque sorte de mettre fin à la légende noire (ou pas ?) de la machine prenant le dessus sur l’humain. En effet, si, grâce à l’IA, les machines peuvent améliorer leur mode d’apprentissage et d’analyse, cette technologie repose avant tout sur les modèles et algorithmes conçus par l’homme et sur les datas accessibles aux outils d’IA.

Si de nombreuses entreprises misent sur l’efficacité de l’intelligence artificielle, les particuliers en bénéficient eux-mêmes au quotidien :

1 – Intelligence artificielle et moteur de recherche

On estime à environ 7 milliards le nombre de requêtes réalisées chaque jour sur le moteur de recherche Google. Et parmi elles, environ 500 millions seraient nouvelles. Mais alors comment Google peut-il interpréter la demande en question et apporter une réponse pertinente alors même que jamais ces questions ne lui ont été posées ? Et comment apporter des réponses précises à des questions complexes ?

C’est justement là que l’intelligence artificielle intervient. En 2015, Google a mis en place un algorithme nommé « Google Rank Brain », basé sur le machine learning et le deep learning. L’idée : permettre à son moteur de recherche de comprendre l’intention derrière des requêtes complexes et de proposer un classement amélioré pour favoriser l’expérience utilisateur.
En 2019, Google va plus loin avec « Google BERT », en prenant en compte non seulement les mots de la requête, mais tous les éléments qui gravitent autour, la sémantique. Cette évolution est notamment particulièrement utile pour la recherche vocale afin de toujours mieux comprendre l’intention.

2 – Intelligence artificielle et jeux vidéo

Si vous êtes adeptes de jeux vidéo depuis des années, il ne vous aura probablement pas échappé que les interactions avec les personnes des jeux étaient fortement limitées dans les premiers temps, leurs déplacements et leurs réactions prédéterminées et donc prévisibles. Ainsi, chaque partie se ressemblait et au fil du jeu vous saviez avec précision comment allaient réagir vos adversaires. Mais ça, c’était avant.

L’intelligence artificielle a réellement révolutionné le monde du jeu vidéo en apportant une dose essentielle de réalité. En effet, les jeux de nouvelles générations voient les personnes et ennemis évoluer en fonction de leurs interactions et selon les échanges avec votre propre personnage. L’expérience de jeu est ainsi renforcée en proposant des réactions cohérentes et réalistes selon les situations.

3 – Les assistants virtuels et la recherche vocale

Nous sommes de plus en plus nombreux à disposer chez nous d’assistants vocaux, à l’instar de Google Home ou de Alexa chez Amazon. Pour activer les fonctions souhaitez (gérer des appareils, écouter de la musique, faire une recherche…), il nous suffit de poser une question à notre assistant qui se chargera donc d’activer la réponse adéquate. Pourtant, notre assistant vocal n’a pas l’intelligence de la compréhension humaine. Alors comment fait-il pour comprendre notre requête ?

C’est ici une technologie spécifique de l’intelligence artificielle qui entre en œuvre : le NLP ou Natural Language Processing, qui permet aux machines de comprendre notre langage. L’IA va ainsi chercher à analyser la syntaxe puis la sémantique pour comprendre notre intention et notre demande. La demande ainsi comprise sera confrontée à une liste de commande déterminée ou aux datas disponibles pour fournir rapidement la réponse adaptée.

4 – Intelligence artificielle et surveillance

Le sujet est source de débat sur le plan éthique et pour des questions d’atteinte à la vie privée, mais l’intelligence artificielle peut également être mise en œuvre afin d’améliorer (à tort ou à raison) la sécurité et la surveillance. Cela peut notamment passé par les technologies de reconnaissance faciale qui consiste à analyser des images et d’identifier (et surveiller) des personnes. Cela peut, par exemple, être utile au sein d’entreprises sensibles dont le niveau de contrôle est élevé. L’IA et la reconnaissance facile vont permettre de contrôler qui évolue dans les locaux de la société et d’identifier le cas échéant des intrus, de savoir qui est dans l’entreprise, qui en sort… Le débat porte plus particulièrement sur l’utilisation de l’IA et de la reconnaissance facile dans l’espace public.

Pour ce faire, l’IA va se baser sur une série de données biométriques dont elle dispose (écartement des yeux, oreilles, menton, arêtes du nez…) grâce à la base de données des personnes déjà identifier, analyser des images de surveillance et rechercher des correspondances.
Notons d’ailleurs que certains utilisent à titre personnel la reconnaissance faciale à titre personnel, avec par exemple le déblocage de l’iPhoneX.

5 – Intelligence artificielle et réseaux sociaux

On compte aujourd’hui en France près de 55 millions d’utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux. Or, chaque utilisateur est soumis au quotidien à des informations qu’il n’a pas lui-même demandé, mais qui lui sont exposées parce qu’il correspondant à une certaine cible.

Pour ce faire, les algorithmes et donc l’intelligence artificielle des réseaux sociaux vont trier et analyser les comportements des utilisateurs et de leurs contacts : publications, pages suivis, interactions… Facebook utilise ainsi une IA baptisée DeepText.

Bien que la façon dont l’IA est déjà et sera utilisée à l’avenir suscite certaines inquiétudes, il est clair que cette technologie a déjà commencé à avoir un impact sur nos vies personnelles et professionnelles en de nombreuses façons. Nous n’avons examiné que quelques exemples de la façon dont l’IA est utilisée aujourd’hui, mais il y aura certainement encore plus d’applications à l’avenir, dont certains permettront à la société d’avancer alors que d’autres pourront susciter débats et inquiétudes. En effet, comme toujours, les nouvelles avancées s’accompagnent d’opportunités et de risques, il sera donc important que nous restions informés et que nous gardions un œil sur la façon dont l’Intelligence Artificielle est utilisée afin de nous assurer qu’elle profite à l’humanité dans son ensemble.

Related Posts