Les risques de la sécurité informatique : comment s’en prémunir 

par Didier

Les entreprises modernes gèrent une énorme quantité de données avec les systèmes informatiques. Ces informations sont capitales et représentent une richesse d’une valeur inestimable. Lorsqu’elles ne sont pas bien protégées, les cybercriminels n’hésitent pas à s’en parer. Chaque jour, les systèmes numériques sont exposés à de nouvelles menaces.

Les conséquences sont généralement désastreuses pour la survie et le développement des entreprises. Comment bien se prémunir des risques et menaces de la sécurité informatique ?

Quelques risques informatiques

La technologie et le numérique ont des bénéfices indéniables dans tous les aspects de vie. Toutefois, ils exposent également à des risques considérables. Les virus, les malwares et les attaques DDos notamment prennent pour cible les systèmes d’information pour causer des dégâts fortement pénalisants.

Les virus et les emails frauduleux

Les virus et les malwares sont des programmes nuisibles. Lorsqu’ils pénètrent un système, ils peuvent récupérer en toute discrétion des informations sensibles. Ils peuvent également bloquer l’accès aux postes de travail. Les programmes qui infectent et se propagent à travers un système sont notamment des vers et des rootkits.

En dehors des malwares, les menaces de social engineering sont courantes. La plus répandue est appelée phishing. Il s’agit d’une tentative de piraterie semblable à la fraude. Un mail est envoyé à l’utilisateur. Il est maquillé de façon à croire qu’il provient d’une source de confiance.

Lorsqu’il clique sur le lien associé, cette action peut provoquer une paralysie totale du système ou la mise en place d’un logiciel espion. Le cybercriminel à l’origine de l’attaque prend le contrôle des données puis les crypte empêchant l’utilisateur d’y accéder. Vous pourrez comprendre et éviter le phishing en consultant ce contenu.

La malversation et le piratage

Certaines cyberattaques proviennent de la malversation des collaborateurs. Permettre à tous les collaborateurs d’accéder aux documents sensibles a ses bons et mauvais côtés. Les hackers peuvent utiliser l’un de ces accès pour voler des informations confidentielles. Parfois, le système de détection d’intrusion ne suffit pas à empêcher ce genre d’attaque surtout quand elle vient de l’intérieur.

À défaut de pirater un accès, les pirates peuvent passer par une brèche dans le réseau ou au niveau d’un poste de travail pour s’introduire dans le système. L’espionnage industriel est une menace à prendre au sérieux. Il peut conduire au vol de brevet ou à la corruption de la base de données d’une entreprise.

Attaques DDoS

Une attaque DDos vise le serveur web d’une entreprise. Elle peut entraîner un déni de service. Le pirate informatique surcharge les serveurs. Ils les inondent de demandes de connexions souvent artificielles, des requêtes ou de messages. Une fois les serveurs surchargés, ils ne sont plus en mesure de répondre aux différentes sollicitations de l’utilisateur.

La bande passante peut être totalement consommée. Dès que les serveurs seront indisponibles, le hacker prend le contrôle. Il peut procéder à une usurpation d’identité, à un vol d’information ou encore à un cryptage des données. La divulgation des données suite à une mauvaise manipulation est un risque qui peut porter atteinte à l’image d’une société.

Les principales portes d’entrée des cybercriminels

Pour arriver à leur fin, les cyberpirates recherchent des portes d’entrée.

Piratage de l’environnement du client par le biais d’un fournisseur non sécurisé

Les pirates informatiques peuvent passer par l’environnement non sécurisé d’un fournisseur pour attaquer votre système. Lorsque les usurpateurs n’arrivent pas à exploiter une faille chez un fournisseur, ils tentent de s’introduire dans les systèmes des clients affiliés.

Le plus souvent, ils volent les informations de cartes de crédit des clients quand ceux-ci accèdent à l’environnement du fournisseur. L’hacker peut se servir des techniques d’hameçonnage ou des mots de passe par défaut pour avoir les identifiants qui permettent de pénétrer son environnement. Par la suite, il déploie les malwares qui l’aident à voler les infos relatives aux cartes.

Les correctifs de sécurité et mots de passe faibles

Lorsqu’un responsable informatique ignore que les correctifs de sécurité de son entreprise sont périmés, il l’expose. Il peut arriver que le chef ne remarque pas cette défaillance pour vite la corriger. En absence de mise à jour, le système peut être vulnérable face à de nouvelles cyberattaques.

Le piratage de mot de passe est souvent un jeu pour les hackers surtout lorsque ce dernier n’est pas complexe. Un identifiant et un mot de passe faibles exposent l’utilisateur et toute l’entreprise. Lorsque les hackers arrivent à pirater un compte collaborateur, ils peuvent accéder aux données de la société.

Les faiblesses du commerce électronique

Quand les gestionnaires de sites e-commerce oublient d’effectuer la mise à jour des certificats SSL et des autres programmes de protection, les cybercriminels profitent pour introduire un code malicieux. Le programme-espion glissé sur le site vole les données des cartes de crédit des clients.

Les hackers utilisent différentes astuces pour copier les informations. Ils peuvent dupliquer le panier d’achats ou encore les balises iFrame. Grâce à l’antivirus Altospam, vous pourrez contrer une telle intrusion sur votre site.

Les moyens de se prévenir des risques

Les cyberpirates sont très habiles. Ils améliorent continuellement leurs stratégies afin d’atteindre leur objectif. La meilleure solution consiste à se protéger des attaques. Il est indispensable de mettre en place un programme de sécurité performant. Un antivirus multifonction combiné à un anti-mouchard est une bonne option.

Le logiciel Altospam est l’une des meilleures protections. Il s’agit d’un puissant filtre anti-spam, anti-ransomware et anti-virus. Il allie simplicité, performance et efficacité d’analyse. Ce programme protège son utilisateur contre les mails frauduleux. Il possède différents niveaux de sécurité.

Ces derniers lui permettent de détecter rapidement les fichiers contenant des liens douteux. Toutes les pièces jointes à un email sont décortiquées avant l’ouverture.

Pensez également au pare-feu. Il protège les données stockées sur les équipements utilisés pour se connecter à Internet. En dehors des programmes, il est essentiel de sécuriser tous les accès au réseau interne. Il faut verrouiller chaque poste avec un mot de passe complexe et long. On recommande qu’il contienne au moins 8 caractères. Il doit comporter :

  • des chiffres ;
  • des lettres ;
  • des ponctuations.

Il faut sécuriser le réseau WIFI. Utilisez une clé de cryptage WPA/WPA 2, car elle est plus sûre. Si vous autorisez vos collaborateurs à accéder à distance aux fichiers de l’entreprise, vous devez les empêcher de les modifier ou de les supprimer.

Vous pourrez renforcer les accès de vos pairs avec les VPN ou les outils de chiffrement. Il est recommandé de limiter les accès aux fichiers sensibles à des responsables spécifiques.

Les autres moyens de se prémunir des risques

Pour se prémunir, il faut rigoureusement effectuer les mises à jour et installer les nouveaux correctifs. Il faut également informer et mettre en garde ses collaborateurs contre les risques informatiques. Il faut les sensibiliser sur les conséquences qui peuvent résulter d’une erreur de manipulation ou d’une malversation.

Enseignez-leur les bonnes pratiques à adopter et les règles de sécurité. La mise sur pied des protections n’exclut pas la sauvegarde des données en ligne ou sur un serveur Cloud. Il est primordial de bien choisir l’hébergeur web. Assurez-vous qu’il est fiable et que ces datacenters sont à l’abri de toutes formes de cyberattaques.

En effet, la sécurité de vos données dépend du service d’hébergement. Veillez à ce que le parc informatique soit homogène. Lorsque les environnements de travail des employés sont identiques, cela facilite le déploiement des solutions softwares. Vous n’aurez plus à créer de nouvelles passerelles.

Pour la mise sur pied des différents programmes, il est primordial de faire appel à un expert en cybersécurité. Il est également important de réaliser des audits réguliers et des tests pour vérifier les systèmes de sécurité.

Related Posts

Leave a Comment