Le transhumanisme : l’immortalité grâce aux nouvelles technologies 

par Didier

Plusieurs théories ont vu le jour grâce aux avancées sur le plan de la technologie et dans le domaine de la santé. Les scientifiques font recours à des mécanismes pour contribuer dans une certaine mesure au bien de l’humanité. L’un des concepts ayant fait son apparition dans ce contexte n’est nul autre que le transhumanisme. Si certains défendent celui-ci, il y en a qui restent cependant sceptiques et se demandent si cela ne relève pas d’une utopie scientifique. Focus sur le sujet !

Qu’est-ce que le transhumanisme ?

Le transhumanisme désigne un concept, un courant de pensée qui prône l’usage des nouvelles technologies dans le but d’améliorer les conditions de vie humaine. Comme vous pouvez le lire sur https://www.le-blog-techno.fr, il s’agit de repousser les limites de l’être humain en supprimant ces faiblesses pour renforcer son système immunitaire. Le transhumanisme regroupe principalement trois grandes classes qui sont les défenseurs de cette théorie. Il s’agit principalement des techno-progressistes, des libertariens et aussi des singularitariens.

Les techno-progressistes

Les techno-progressistes militent pour que tous les êtres humains aient un accès équitable aux nouvelles technologies. Pour eux, le transhumanisme ne présenterait que des avantages pour tous les êtres humains. Les techno-progressistes préconisent d’ailleurs un débat social afin d’informer les individus réticents sur les bienfaits de ce concept. Ils sont même disposés à proposer des solutions pour les accompagner à en profiter.

Les libertariens

Comme leur nom l’indique, les libertariens sont en faveur de l’augmentation de la liberté individuelle à travers les nouvelles technologies. Les partisans de cette classe estiment que tout être humain devrait avoir le droit de décider pour et par lui-même d’accroître ses capacités.

Les singularitariens

La classe des singularitariens soutient que l’homme peut éviter la mort biologique en améliorant le corps humain qui selon elle, est défaillant. Pour pallier cette faiblesse, ils sont en faveur de l’utilisation des machines, la recomposition de l’ADN ou encore la transformation du génome.

Quel est l’objectif du transhumanisme ?

Il faut souligner dans un premier temps que le transhumanisme repose essentiellement sur les progrès technologiques issus du domaine de la :

  • Médecine ;
  • Robotique ;
  • Informatique ;
  • IA (Intelligence Artificielle).

Ensuite, le but de ce concept tourne autour de trois axes principaux qui sont les avantages pour l’être humain. Le premier c’est l’espérance de vie, le transhumanisme va ralentir, voire éliminer le processus du vieillissement afin que les hommes ne vieillissent plus.

Ainsi, ils resteront dans de bonnes conditions physiques et pourront vivre plus longtemps. Le deuxième objectif du transhumanisme est l’amélioration des capacités cognitives de l’être humain. Ce dernier pourra développer plus d’empathie, être plus altruiste envers la société, plus créatif ou encore plus intelligent. Le troisième axe autour duquel tourne le transhumanisme est l’augmentation prothétique. Celle-ci inclut les prothèses, la réalité virtuelle, le contrôle ou la communication via la pensée.

Quels seraient les avantages du transhumanisme pour l’homme ?

Vous devez savoir que les arguments mis en avant par les défenseurs de ce concept sont très convaincants. Le principal avantage du transhumanisme pour l’homme est qu’il lui donne la possibilité de vivre non seulement en bonne santé, mais aussi beaucoup plus longtemps. En outre, si votre espérance de vie est rallongée, vous aurez ainsi l’opportunité de réaliser assez de choses au cours de votre existence.

Entre autres, aller au bout de vos projets, faire plus de rencontres voire des découvertes, ou encore vivre plus d’expériences et de sensations. Ce concept contribuerait également à la fin des maladies dégénératives telles que la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer grâce à la thérapie génétique. De plus, le transhumanisme donnerait la capacité à tout être humain de percevoir à la fois, plusieurs éléments qui lui auraient semblé abstraits et complexes. Il paraît qu’un implant robotique pourrait permettre par exemple à un aveugle de voir de nouveau. Par conséquent, grâce aux nouvelles technologies, vous parviendrez à un plus haut niveau d’intelligence et pourrez explorer toutes vos potentialités cognitives. Autrement dit, le transhumanisme contribuerait au perfectionnement de l’esprit humain dans toute son étendue. Il donnerait lieu à la possibilité de télécharger la conscience dans une machine et à l’apparition des cerveaux synthétiques.

D’ailleurs, ce concept pourrait être un outil efficace et utile pour les découvertes spatiales, l’art et même la science. D’autre part, le transhumanisme développerait l’altruisme et l’empathie en chaque homme, ce qui serait bien évidemment bénéfique pour la société. C’est-à-dire que chacun se préoccuperait plus du bien commun au lieu de penser à son propre intérêt, l’individualisme au service du collectif. Par ailleurs, un autre atout du transhumanisme est qu’il donne la possibilité aux êtres humains, d’explorer des mondes virtuels et de communiquer par la pensée.

Imaginez un instant que grâce aux nouvelles technologies, vous pourrez envoyer des messages ou joindre un proche juste par la pensée.

Quels seraient les dangers que présente le transhumanisme pour l’humanité ?

Le transhumanisme offre certes de nombreux avantages, toutefois il ne faudrait pas non plus ignorer qu’il n’est pas sans danger. Comme chaque invention humaine, celle-ci présenterait des risques non négligeables pour l’humanité. Il existe d’ailleurs de nombreux scientifiques qui rejettent purement et simplement la thèse transhumaniste, car selon eux, il ne s’agit que de science-fiction.

L’un des premiers dangers de ce concept est qu’il entraînerait une dépendance totale vis-à-vis de la technologie. En effet, il se pourrait que celle-ci devienne incontrôlable et arrive à surpasser les inventeurs. Avec le transhumanisme, les humains donneraient tout le pouvoir aux machines, cependant si ces dernières détiennent une grande puissance, elles pourraient se passer des hommes. En d’autres termes, la créature deviendra plus forte et puissante que son créateur et va représenter une grande menace pour lui.

En outre, le transhumanisme pourrait augmenter les inégalités sociales et la dépendance au secteur privé. Sachez que si la technologie du non-vieillissement aboutit, il ne fait nul doute qu’elle coûtera cher et donc, seule une infirme élite pourra l’acquérir. Il s’agit des plus nantis qui seront tout puissants, ils pourront assouvir leur domination, grâce à leur supériorité biotechnologique sur les autres qui seraient vulnérables. Sur un plan éthique, le transhumanisme pose le problème de l’eugénisme parce que le miracle de la vie perdrait tout son sens. En d’autres termes, vous pourriez concevoir votre enfant en définissant par avance les caractéristiques et les capacités que vous souhaitez qu’il ait.

Par ailleurs, il y a également un risque d’atteinte à la vie privée, étant donné que les humains seront tous connectés via la pensée. L’autre pourra facilement lire dans vos pensées et cela donnerait probablement lieu à un tohu-bohu chaotique. Dans ce cas de figure, le libre arbitre n’existerait plus, car il serait possible que vous soyez manipulé à distance. Vos principaux droits fondamentaux seraient clairement bafoués au nom de l’évolution des nouvelles technologies.

La peur de la mort étant l’une des motivations de ce concept, il est évident qu’il pose aussi un problème sur le plan de la spiritualité. Le transhumanisme ferait passer l’être humain pour un demi-dieu, vu qu’il serait immortel.

En somme, il faut dire que le concept de transhumanisme vise à contribuer à un futur humanoïde contrôlé par les nouvelles technologies. Ce serait fabuleux de vivre dans un monde sans maladie ni vieillesse où l’homme ne meurt jamais. Cependant, l’aboutissement de ce concept engendrerait une totale déshumanisation. L’être humain ne serait plus qu’un objet marketing aux mains des lobbys et les valeurs morales ne seraient plus d’actualité. Alors, le transhumanisme, un rêve à réaliser ou une utopie scientifique à oublier.

Related Posts

Leave a Comment